Le Réveil Lozère 29 juin 2022 a 15h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Le territoire du Haut-Allier ouvre un budget participatif dans le cadre de son PAT

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Ce dispositif de projet participatif permet au grand public du territoire de mieux s'emparer et de s'impliquer dans le PAT du Haut-Allier. Ce dispositif souhaite que le grand public s'implique en amenant ses idées, ses projets aux créateurs du PAT, pour que les futurs projets émergents dans ce cadre collent au plus près des besoins des habitants du territoire. Ce budget va aussi permettre de « financer des projets qui s'ancrent dans les problématiques actuelles ». Un cahier des charges va être diffusé pour que les candidatures soient conformes aux attentes et les dossiers de candidature sont disponibles auprès de la communauté de communes du Haut-Allier. Parmi les critères qui permettront de retenir un dossier, on peut pointer « l'intérêt collectif, le lien avec la CCHA, porter des valeurs de développement et d'alimentation durable, s'adresser à des publics variés ». La communauté de communes du Haut-Allier finance les projets à hauteur de mille euros maximum sur les dépenses matérielles uniquement. Le montant peut couvrir jusqu'à 100 % des financements du projet ; et le projet devra être réalisé avant le 31 mars 2023.
Pour tous renseignements et informations, envoyer un email à Cécile Piquemal, c.piquemal@ccha-langogne.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.