Le Réveil Lozère 26 août 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le troisième schéma départemental cynégétique de Lozère est lancé

Le troisième schéma départemental de gestion cynégétique de Lozère (SDGC) a été approuvé par arrêté préfectoral le 7 juillet 2020. Un document de près de 70 pages qui décrit le « projet d'entreprise » de la fédération lozérienne pour les six ans à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le troisième schéma départemental de gestion cynégétique de Lozère (SDGC) a été approuvé par arrêté préfectoral le 7 juillet 2020. Un document de près de 70 pages qui décrit le « projet d'entreprise » de la fédération lozérienne pour les six ans à venir.
Le troisième schéma départemental de gestion cynégétique de Lozère (SDGC) a été approuvé par arrêté préfectoral le 7 juillet 2020. Un document de près de 70 pages qui décrit le « projet d'entreprise » de la fédération lozérienne pour les six ans à venir. - © JC Gutner/Illustration

Travaillé en concertation avec les services techniques de la préfecture lozérienne, ce schéma départemental de gestion cynégétique de Lozère détaille les actions à entreprendre et la gestion des différentes faunes. Il s'interroge aussi sur le futur de la chasse dans une société en évolution. Explication avec Christophe Rieutort, responsable service technique à la fédération de chasse de Lozère.
Les grandes tendances observées au cours de la décennie précédente restent sensiblement les mêmes. Mais des améliorations sont toujours nécessaires, selon le technicien, notamment au niveau de la gestion équilibrée des différentes espèces (petit gibier ; grand gibier) et de la conservation des milieux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui