Le Réveil Lozère 27 octobre 2022 a 12h00 | Par Sophie Chatenet

Le Village by CA centre-France : un terreau fertile pour dix nouvelles pousses

Dix nouvelles start-up ont rejoint à Clermont-Ferrand, le Village by CA centre France. Cette troisième promotion est parrainée par Sébastien Chauffaut, directeur général de Limagrain.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les dix nouvelles start-up ont pris possession des lieux en présence des dirigeants du Crédit agricole Centre France.
Les dix nouvelles start-up ont pris possession des lieux en présence des dirigeants du Crédit agricole Centre France. - © SC

« Au travers du parrainage de cette troisième promotion, je vais modestement essayer d'apporter un effet miroir à ces entrepreneurs pour les aider à challenger ce qu'ils pensent acquis », a indiqué Sébastien Chauffaut, Directeur Général Limagrain, lors de la présentation à la presse des dix nouvelles start-up qui rejoignent la ruche d'innovation imaginée par le Crédit agricole Centre France. Avec cette nouvelle promo, le « Village » du CACF accueille donc 37 jeunes pousses innovantes devenues sociétaires de cette « Académie Française » située au Turing 22 de Clermont-Ferrand, dans la zone d'activité de La Pardieu. La Caisse régionale, à l'instar des 42 autres caisses, a depuis deux ans créé son « Village by CA », « écosystème dynamique et bienveillant dont le rôle est de mettre en relation les start-up et les entreprises partenaires pour accélérer l'innovation et le business », résume le directeur général du CACF, Frédéric Baraut. Pari réussi, puisqu'en deux ans, 27 start-up ont été accompagnées. Elles ont levé 16 millions d'euros et créé 78 emplois. Aujourd'hui, dix nouveaux projets rejoignent l'aventure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.