Le Réveil Lozère 18 mai 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

« Les abeilles, c’est magique »

Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Portraits de Philippe Clément et Sarah Déjean, habitués du concours et des médailles.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Portraits de Philippe Clément et Sarah Déjean, habitués du concours et des médailles.
Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Portraits de Philippe Clément et Sarah Déjean, habitués du concours et des médailles. - © Marion Ghibaudo

Fruits rouges, châtaignes, troupeau de brebis viande… Et miel. À la ferme du Fraïsse, Philippe Clément (par ailleurs président du GDSEA) et Sarah Déjean n’ont pas le temps de chômer, partageant leur quotidien entre toutes leurs productions et la transformation. Et pourtant, dans leurs journées chargées, l’apiculture tient une place à part. Eux qui participent régulièrement au concours des miels de France, sont largement récompensés de leurs efforts. Leur miel de montagne est fréquemment plébiscité lors des concours, et a, cette année encore, permis aux apiculteurs de remporter une médaille d’argent lors du concours national.
« En production, nous avons 200 ruches et un rucher hors département, dans le Gard, pour le miel de thym », expliquent les agriculteurs, qui ont constitué leur Gaec entre époux dès que la loi le leur a permis. Grâce à leurs infatigables butineuses, les associés récoltent une gamme assez variée de miels (châtaignes, thym, bruyère, lavande fine, sapin) chaque année, vendue principalement en vente directe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.