Le Réveil Lozère 25 mars 2020 à 10h00 | Par JA

Les agriculteurs lozériens touchés par le Covid-19

Le monde agricole lozérien est solidaire avec l’ensemble des personnes en première ligne face au virus (personnels soignants, personnel des grandes surfaces, routiers, les agents de la Poste…).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann

L’agriculture de Lozère subit de fortes turbulences ces derniers temps, touchant gravement les éleveurs. 39e foire grasse de Langogne, 22e édition des Bœufs gras de Laguiole… Deux événements de grande renommée. Leur point commun ? D’avoir été annulées, comme bien d’autres manifestations dans le département, suite à la crise sanitaire du Covid-19 touchant le territoire.
Plus de 200 animaux de concours sont présents à chacune de ces manifestations, ou se côtoient éleveurs de différents départements et acheteurs. Un moment privilégié pour le monde agricole, exposant ici le fruit de plusieurs mois de préparation. Ces foires font partie intégrante de l’histoire du département, véritable vitrine de l’agriculture, à qui elles offrent également une occasion pour les consommateurs de participer et d’échanger avec les agriculteurs.
Jusqu’alors la vente des bovins permettait une rentrée de trésorerie sur les exploitations. Ces ventes amenaient aux éleveurs une amélioration de leurs revenus, et dans une majorité des cas, une part importante de leur chiffre d’affaires annuel. « Cette grave crise sanitaire qui touche l’ensemble du pays doit nous permettre de réfléchir sur nos stratégies alimentaires, alors qu’en France, les agriculteurs du territoire sont en capacité de produire dans des règles correspondant aux attentes du consommateur », note Vincent Bonnet, le président des JA Lozère.

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1553, du 26 mars 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui