Le Réveil Lozère 20 mai 2020 à 09h00 | Par Propos recueillis par Alison Pelotier

« Les agriculteurs se sont aperçus qu’ils pouvaient faire du bien autour d’eux »

Solaal, association qui facilite les échanges entre agriculteurs et associations d’aide alimentaire, a vu ses dons augmenter depuis le début du confinement. Sa présidente, Angélique Delahaye, revient sur l’implication des agriculteurs français dans le soutien aux plus fragiles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La présidente de Solaal, Angélique Delahaye, revient sur l’implication des agriculteurs français dans le soutien aux plus fragiles.
La présidente de Solaal, Angélique Delahaye, revient sur l’implication des agriculteurs français dans le soutien aux plus fragiles. - © Martin Lahouse

Comment Solaal et les associations d’aide alimentaire se sont-elles organisées pour faire face à la crise du Covid‑19 ?
Cette crise sanitaire a donné lieu à des situations inédites. Les agriculteurs dont les circuits de distribution ont été perturbés se sont retrouvés avec des produits périssables sur les bras pour lesquels il a vite fallu trouver des solutions. De leur côté, les associations d’aide alimentaire ont connu des demandes grandissantes de la part des populations fragiles, alors que leur organisation interne s’est rapidement déstructurée. Moins de salariés, moins de bénévoles… Le confinement les a mises à dure épreuve. Elles ont vu arriver énormément d’étudiants qui, du jour au lendemain, ont dû arrêter leurs petits boulots. Elles ont dû répondre aussi à beaucoup de femmes seules avec enfants. Quant à Solaal, nous avons atteint 10 % de notre volume annuel dans les trois premières semaines du confinement. Nous avons rapidement été confrontés à des problèmes de circulation et de logistique. Ayant des poids lourds qui roulent à vide pour revenir aux entrepôts, Carrefour, notre partenaire historique, et d’autres entreprises de transport, nous ont mis à disposition des camions pour mener nos dons à destination.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1561, du 21 mai 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui