Le Réveil Lozère 24 février 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Les agriculteurs touchés par la rave-party d’août 2020 indemnisés

La FDSEA et les JA ont obtenu l’indemnisation par l’État des agriculteurs touchés par la rave-party qui s’est tenue sur le causse Méjean en août 2020. Ce dédommagement est une première en France.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La FDSEA et les JA ont obtenu l’indemnisation par l’État des agriculteurs touchés par la rave-party qui s’est tenue sur le causse Méjean en août 2020. Ce dédommagement est une première en France.
La FDSEA et les JA ont obtenu l’indemnisation par l’État des agriculteurs touchés par la rave-party qui s’est tenue sur le causse Méjean en août 2020. Ce dédommagement est une première en France. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les services de l’État et Mme la préfète Valérie Hatsch pour arriver à ce résultat. Notre action n’a pas été médiatisée mais elle a porté ses fruits », se satisfait Jean-François Maurin, président de la FDSEA.
Si les syndicats impliqués auprès des agriculteurs se sont montrés discrets sur le sujet ces derniers mois, c’était pour se donner une vraie marge de manœuvre dans les négociations, reconnaissent ces derniers. Une stratégie payante puisque l’État a accepté d’indemniser les agriculteurs touchés, « une première en France », notent avec une pointe de fierté la FDSEA et les JA, puisque aucune enveloppe dédiée n’existe à ce jour au niveau national.
En 2019, le Sénat a adopté, contre l’avis du gouvernement, un texte renforçant les sanctions contre les organisateurs de free-parties, à l’initiative du groupe parlementaire les Républicains. D’indemnisation, il n’est point question dans ce texte, qui n’a jamais été débattu à l’assemblée nationale, et qui a donc peu de chance d’aboutir à une loi.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les céréales, une denrée de base qui occupe près de 65 % de la surface cultivée de l’UE et qui est principalement utilisée pour l’alimentation animale, est la culture la plus sévèrement touchée. Nous avons notamment constaté que pour chaque année marquée par un épisode de sécheresse, les pertes de céréales augmentent de 3 %

a indiqué Teresa Bras, de la Nova School of Science and Technology de Lisbonne.