Le Réveil Lozère 09 septembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Les branches de frêne pour complémenter les rations alimentaires

Connue dans le massif central, la branche de frêne est régulièrement utilisée pour complémenter les rations des animaux, lorsque les récoltes sont mauvaises. Aucune étude n’avait à ce jour analysé les rendements des arbres fourragers.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Connue dans le massif central, la branche de frêne est régulièrement utilisée pour complémenter les rations des animaux, lorsque les récoltes sont mauvaises. Aucune étude n’avait à ce jour analysé les rendements des arbres fourragers.
Connue dans le massif central, la branche de frêne est régulièrement utilisée pour complémenter les rations des animaux, lorsque les récoltes sont mauvaises. Aucune étude n’avait à ce jour analysé les rendements des arbres fourragers. - © Marion Ghibaudo / Illustration

« Nous allons lancer une recherche sur la branche de frêne, le mûrier blanc, et le chêne », décrit François Valentin, technicien spécialisé ovin viande de la chambre d’agriculture de Lozère.
D’autres expérimentations sont menées directement par les éleveurs, qui souhaitent aussi trouver des solutions aux années où les récoltes n’ont pas de bons rendements. « Hier encore, j’étais sur un élevage, et l’éleveur m’a dit qu’il avait remarqué que ses brebis se précipitaient sur le sureau lorsqu’elles étaient dehors. Il va en planter pour voir où ça le mène », détaille François Valentin.
Une étude sur ces arbres fourragers manquait, jusqu’à présent, dans la bibliothèque des rations alimentaires animales. Les chercheurs souhaitent se pencher sur les valeurs nutritives de ces ressources facilement accessibles dans le Massif central notamment, pour complémenter les rations des animaux, particulièrement en périodes de mauvaises récoltes. « Nous devrions obtenir les premiers résultats au courant de l’année 2021 », décrit le technicien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).