Le Réveil Lozère 12 mai 2021 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère

Les chiffres définitifs

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Lors de leur assemblée générale qui s'est tenue le 26 avril, la fédération départementale de chasse de Lozère a fait voter ses motions par correspondance, dont voici les chiffres définitifs.
Le PV de l'AG du 13 avril 2019 a été approuvé à 95,46 % (5 652 voix pour et 269 abstentions). Le compte rendu financier et le rapport du commissaire aux comptes pour 2019-2020 ont été approuvés à 96,94 % (5 740 voix pour et 181 abstentions) ; quant au compte rendu financier et le rapport du commissaire aux comptes pour 2020-2021, ils ont été approuvés à 93,96 % (5 552 voix pour, 129 voix contre et 269 abstentions). Le budget 2021-2022 a reçu une approbation de 93,71 % (5 538 voix pour, 140 voix contre et 232 abstentions). La motion d'une baisse de 15 euros du prix du timbre fédéral (baisse de plus de 17 %) a été approuvée à 98,33 % (5 828 voix pour, 78 voix contre et 21 abstentions). Enfin, les propositions des dates d'ouvertures et fermetures de la chasse pour la saison 2021-2022 ont été approuvées à 89,82 % (5 284 voix pour, 504 voix contre et 95 abstentions). Quant à la demande de plus de 50 chasseurs concernant la prolongation de la chasse à tir du lièvre jusqu'au 25 décembre, elle a été approuvée à 56,66 %. (3 319 voix pour, 2 278 voix contre et 272 abstentions).
Cependant, les deux dernières propositions seront soumises à la prochaine CDCFS, qui se tiendra fin mai 2021 ; elles ne peuvent être considérées comme acquises à ce stade.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.