Le Réveil Lozère 13 janvier 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Les circuits courts et la restauration locale au cœur de l’ambition territoriale du PETR sud Lozère

Le PETR sud Lozère a répondu à un appel à projet Feader et a été sélectionné pour leur projet de circuits courts dans les restaurations collectives du bassin de vie.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le PETR sud Lozère a répondu à un appel à projet Feader et a été sélectionné pour leur projet de circuits courts dans les restaurations collectives du bassin de vie.
Le PETR sud Lozère a répondu à un appel à projet Feader et a été sélectionné pour leur projet de circuits courts dans les restaurations collectives du bassin de vie. - © Marion Ghibaudo

Le dossier du pôle d’équilibre territorial rural (PETR) sud Lozère, qui couvre le territoire de la communauté de communes Gorges-Causses-Cévennes et de la communauté de communes des Cévennes-au-Mont-Lozère a donc été retenu, et est subventionné par la région Occitanie et le conseil départemental de Lozère pour une mise en application que ses concepteurs espèrent rapides. « Nous sommes en phase de recrutement, donc le projet en est encore à ses balbutiements », explique Delphine Bénard, animatrice au PETR sud Lozère.
« Vu que c’est un appel à projet Terra Rural, cela conditionne la manière dont le projet a été construit, puisque la finalité est le monde agricole », détaille l’animatrice. Cette focalisation sur l’agriculture permet de bâtir des projets très concrets et très locaux, selon Delphine Bénard. Terra Rural est un programme du conseil régional de fonds européens (Feader) à destination des collectivités afin d’accompagner des projets initiés par les acteurs du territoire sur la thématique agricole.
Si cette idée peut sembler très proche de celle d’Agrilocal, Delphine Bénard l’assume complètement. « Notre idée et Agrilocal sont absolument complémentaires », assure cette dernière. Cependant, elle pointe qu’Agrilocal fonctionne pour des structures qui ont besoin de passer des marchés publics, ce qui exclut d’emblée les petites structures comme celles que l’on peut trouver sur le territoire des deux communautés de communes du PETR Sud Lozère, qui sont en dessous des seuils d’ouverture aux marchés publics. « Les deux dynamiques vont se renforcer l’une l’autre, pour plus de produits locaux dans les assiettes », estime Delphine Bénard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.