Le Réveil Lozère 29 avril 2021 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère d'après communiqué

Les dégâts de cerfs : une gestion en construction

Les cerfs font des dégâts de plus en plus remarqués dans les parcelles agricoles. Une première rencontre entre syndicats agricoles, la fédération départementale de chasse de Lozère et la préfète Valérie Hatsch a permis un échange de vues sur le sujet.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les cerfs font des dégâts de plus en plus remarqués dans les parcelles agricoles. Une première rencontre entre syndicats agricoles, la fédération départementale de chasse de Lozère et la préfète Valérie Hatsch a permis un échange de vues sur le sujet.
Les cerfs font des dégâts de plus en plus remarqués dans les parcelles agricoles. Une première rencontre entre syndicats agricoles, la fédération départementale de chasse de Lozère et la préfète Valérie Hatsch a permis un échange de vues sur le sujet. - © Lise Monteillet/Illustration

Lundi 19 avril, La FDSEA, les JA, la fédération de chasse, la préfète et la DDT de Lozère se sont réunis pour discuter des moyens mis en place pour réguler les populations de grands gibiers de manière à limiter les dégâts occasionnés sur les exploitations agricoles. La réunion a été suivie d’une visite sur l’exploitation d’André Boiral sur la commune de Sainte-Enimie où des cervidés avaient causé des dégâts.
« Certaines de nos parcelles sont en bordure de réserve », a expliqué André Boiral, lors de la rencontre. Des réserves naturelles qui sont considérées comme zones de repeuplement pour cette faune sauvage, et où les chasseurs n’ont pas le droit de chasser. « Il faut réfléchir différemment au problème », a assuré André Boiral, pour qui la rencontre entre les acteurs a permis d’avancer sur le sujet des dégâts de cerfs. « Il faut réussir à trouver un équilibre, maintenir une pression de chasse suffisante pour que les cerfs ne deviennent pas une nuisance mais ne soient pas non plus dépeuplés », ont affirmé les représentants de la fédération de chasse de Lozère.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).