Le Réveil Lozère 21 avril 2021 a 10h00 | Par LE REVEIL LOZERE

Les dégâts dus au gel en Lozère aussi

Les dégâts dus à la vague de froid intense qui s'est abattue sur la France début avril ont aussi touché la Lozère, même si le département a subi moins de casse qu'ailleurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Médiathèque des chambres d'agriculture (Huss R.)

Si nationalement, les dommages vont avoir des conséquences lourdes sur la production agricole cette année, en Lozère, les premières remontées de terrain font état d'un bilan plus contrasté. Il sera cependant difficile d'établir un point de situation précis avant plusieurs semaines, ont déjà prévenu les professionnels.
En Lozère, si les gelées tardives sont un phénomène courant, leur intensité et leur durée cette année ont eu un impact plus lourd que les années précédentes. D'après les premières constatations, les vallées cévenoles et les gorges du Tarn ont été les plus touchées par ce phénomène météorologique inédit. Dans la vallée de l'Altier, par exemple, « le gel n'a pas eu d'effet car les boutons floraux démarrent à peine », a confirmé Laurent Veyrunes, agriculteur à Altier et producteur de pommes, entre autres.
Pour réaliser un état des lieux plus complet, les chambres d'agriculture ont mis en place des questionnaires à remplir par les agriculteurs. En Lozère, le questionnaire devrait rester en ligne plusieurs semaines et concerne toutes les productions végétales : vergers, maraîchers, châtaigniers, légumineuses fourragères, etc. L'idée étant d'effectuer un recensement le plus large possible des dégâts, « pour établir une première base de discussion, qui servira lors des négociations avec les pouvoirs publics », explique la chambre d'agriculture.
Jean-François Maurin, président de la FDSEA, s'est satisfait des annonces gouvernementales promettant une aide exceptionnelle d'un milliard d'euros aux agriculteurs touchés sur le territoire national. « Il faut espérer que les agriculteurs impactés sur le département puissent en bénéficier », a ajouté le président de la FDSEA. « C'est catastrophique pour certaines zones du département, notamment dans les gorges du Tarn », a-t-il décrit.

En pratique

La chambre d’agriculture de Lozère a lancé, sur son site, un questionnaire à remplir : rendez-vous sur le site de la chambre d’agriculture de Lozère, onglet « les dernières actualités », et cliquez sur l’article « Productions végétales : la chambre d’agriculture recense l’impact des dernières gelées ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.