Le Réveil Lozère 27 mai 2021 a 12h00 | Par YG

Les éleveurs de ruminants sous-estiment les risques liés à la fièvre Q

D’après un sondage présenté le 18 mai, seuls 10 % des éleveurs de ruminants estiment « élevé » le risque d’introduction de la fièvre Q dans leur cheptel. Or la prévalence réelle de cette maladie transmissible à l’homme est de 36 % des élevages en bovins et 56 % en caprins.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © J Beinat

Deux tiers des éleveurs de ruminants qualifient de « faible » le risque d’introduction de la fièvre Q dans leur troupeau, montre un sondage commandé par le Comité fièvre Q et présenté le 18 mai. Seuls 10 % des agriculteurs estiment ce risque « élevé », d’après cette étude réalisée par l’institut Viavoice en septembre 2020 auprès de 375 éleveurs, 100 vétérinaires et 100 médecins. Une proportion largement inférieure à la prévalence réelle de cette maladie, à laquelle ont été exposés 36 % des élevages de bovins, 56 % en ovins et 61 % en caprins, selon une étude de 2017.
Premier facteur explicatif de ce décalage : la majorité des animaux touchés sont asymptomatiques. Par ailleurs, les éleveurs ont en général tendance à minorer la menace des zoonoses (maladies animales transmissibles à l’Homme). De même, 15 % estiment « élevé » le risque d’introduction de la tuberculose bovine dans leur cheptel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.