Le Réveil Lozère 24 août 2016 a 08h00 | Par Yvan Guilhot

Les éleveurs laitiers de Lozère mobilisés face aux baisses de prix

Face à la crise du lait qui perdure et à la grogne qui monte dans les campagnes, une centaine d’agriculteur a manifesté, mardi 23 août autour du rond-point des casernes, à Mende, à l’invitation de la FDSEA et des JA.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Olivier Boulat, président de la FDSEA distribue des verres de lait aux automobilistes lors de la manifestation.
Olivier Boulat, président de la FDSEA distribue des verres de lait aux automobilistes lors de la manifestation. - © Yvan Guilhot

Plus d’une centaine d’éleveurs laitiers et d’éleveurs mixtes s’est réunie réunie mardi matin au rond-point des casernes pour exprimer leur ras-le-bol face aux baisses du prix du lait. Pendant une heure et demie, les agriculteurs ont distribué des tracts et des verres de lait aux automobilistes qui plutôt bien accueilli la manifestation. Cette mobilisation fait écho au blocage du siège de Lactalis à Laval en Mayenne, mardi 22 août, par prés de 500 agriculteurs en colère pour une durée indéterminée. Depuis plus d’un an, une baisse progressive du prix payé aux producteurs, situé actuellement à environ 250 € les 1 000 litres, réduit les trésoreries des éleveurs au niveau le plus bas. De l’autre côté de la chaîne de production, le prix au consommateur augmente, d’où la mise en cause des acteurs de la transformation.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 25 août 2016, numéro 1372.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire

selon un communiqué diffusé au lendemain d’une réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash).