Le Réveil Lozère 27 octobre 2021 a 12h00 | Par Le Réveil Lozère d'après communiqué

Les enjeux de demain au coeur de l'assemblée plénière d'Occitanie

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Revenu écologique jeune, formation aux gestes de premiers secours pour les lycéens, aides aux entreprises, mesures d'urgence suites aux épisodes cévenols, etc.
Carole Delga a expliqué : « ici, en Occitanie, agir pour le climat, ce n'est pas une incantation mais une action continue et concrète que j'ai souhaité inscrire de manière transversale dans l'action régionale, et qui guide chacune de nos grandes orientations : énergie, mobilités, agriculture, alimentation, eau, relance de l'économie et de l'industrie, formation, souveraineté... C'est une écologie des solutions que nous proposons. C'est une écologie juste, qui ne se fait pas au détriment de personnes les plus modestes, mais au contraire qui les accompagne. C'est aussi une écologie qui crée des emplois, car nous voulons concilier économie et écologie. »
Réunie en commission permanente le vendredi 22 octobre, la région a aussi décidé de donner un nouveau coup de pouce à l'agriculture régionale, en « se dotant d'un nouvel outil pour transformer durablement ses modèles agricoles ». Pour mettre en oeuvre ce projet, la Région a décidé de créer un groupement d'intérêt public nommé « Transitions », et qui « accompagnera le changement de pratiques des acteurs et des territoires ». L'assemblée générale constitutive du GIP devrait intervenir en décembre 2021.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.