Le Réveil Lozère 18 janvier 2023 a 14h00 | Par Marion Ghibaudo

« Les entreprises doivent s'emparer des aides »

Vendredi 13 janvier, en conférence de presse, le préfet de Lozère a pointé les différentes aides mises en place pour soutenir les TPE face à une inédite hausse des coûts. Dont celle évoquée le plus souvent : un plafonnement des tarifs pour les TPE à 280 EUR par MWh sur l'année 2023.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vendredi 13 janvier, en conférence de presse, le préfet de Lozère a pointé les différentes aides mises en place pour soutenir les TPE face à une inédite hausse des coûts. Dont celle évoquée le plus souvent : un plafonnement des tarifs pour les TPE à 280 EUR par MWh sur l'année 2023.
Vendredi 13 janvier, en conférence de presse, le préfet de Lozère a pointé les différentes aides mises en place pour soutenir les TPE face à une inédite hausse des coûts. Dont celle évoquée le plus souvent : un plafonnement des tarifs pour les TPE à 280 EUR par MWh sur l'année 2023. - © Marion Ghibaudo

Quid des exploitations agricoles ? « Les entreprises agricoles sont éligibles à toutes les aides mises en place. Ces aides ne sont pas forcément encore toutes visibles parce qu'elles ne sont pas encore toutes appliquées, répond le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Une petite entreprise agricole de moins de dix salariés a droit au tarif garanti de 280 EUR ». Le gouvernement n'envisage pas de mesure sectorielle. « S'il y a des cas aberrants nous les traiterons », a affirmé Bruno Le Maire. Un point sur lequel a aussi insisté le préfet de Lozère Philippe Castanet, lors de cette conférence de presse, entouré de la directrice de la DGFIP, du directeur de la banque de France en Lozère, de la CCAS et de la DDETSPP, ainsi que des représentants des chambres consulaires.
« Notre objectif est de soutenir les entreprises pour leur montrer qu'ils comptent à nos yeux et qu'ils passent cet épisode en gardant la structure de l'entreprise à peu près intacte, en ne dégradant pas trop leur santé financière », a souligné le préfet de Lozère, qui a par ailleurs rappelé que ces aides ne sont pas exclusives les unes des autres.

En pratique

Pour aider les entreprises à s’y retrouver dans les aides diverses et répondre aux questions, le conseiller à la sortie de crise de la Lozère est joignable par téléphone au 06 15 45 02 81 ou par mail, codefi.ccsf48@dgfip.finances.gouv.fr. Le site impots.gouv.fr propose par ailleurs, pour les entreprises, un ensemble de services pour répondre aux questions des entreprises.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.