Le Réveil Lozère 17 avril 2019 a 11h00 | Par AG

Les eurodéputés agricoles adoptent l’ensemble de leurs positions sur la future Pac

Allégement et harmonisation des contrôles, renforcement des sanctions et meilleur financement de la réserve de crise. Telles sont les principales propositions de la commission de l’agriculture du Parlement européen pour le règlement horizontal de la future Pac adoptées le 8 avril.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Après les plans stratégiques et l’OCM unique la semaine précédente, la commission de l’agriculture du Parlement européen a finalisé l’adoption de son projet de position sur la future Pac avec le vote, le 8 avril, du troisième volet des propositions de la Commission européenne concernant la gestion, le financement et les contrôles (dit « règlement horizontal »). Les eurodéputés ont donné leur feu vert au rapport de la libérale allemande Ulrike Müller (par 28 voix contre sept et deux abstentions). Leur position soutient le passage d’une approche, actuelle, axée sur la conformité à une approche basée sur les performances. Il s’agira de mesurer les résultats obtenus par rapport à ce qui aura été défini par les États membres dans les plans stratégiques nationaux qu’ils soumettront à la Commission.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1506, du 18 avril 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.