Le Réveil Lozère 20 novembre 2021 a 11h00 | Par AG

Les eurodéputés tentent de faire valoir les spécificités agricoles

De nombreux éléments du vaste paquet législatif présenté au mois de juillet pour adapter l'UE à ses nouveaux objectifs climatiques touchent à l'agriculture. Les eurodéputés de la commission de l'Agriculture, qui ne sont pas maîtres du dossier, tentent quand même de faire entendre leur voix pour que l'ensemble du dispositif reste cohérent et n'affecte pas trop le secteur agricole.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
De nombreux éléments du vaste paquet législatif présenté au mois de juillet pour adapter l'UE à ses nouveaux objectifs climatiques touchent à l'agriculture. Les eurodéputés de la commission de l'Agriculture, qui ne sont pas maîtres du dossier, tentent quand même de faire entendre leur voix pour que l'ensemble du dispositif reste cohérent et n'affecte pas trop le secteur agricole.
De nombreux éléments du vaste paquet législatif présenté au mois de juillet pour adapter l'UE à ses nouveaux objectifs climatiques touchent à l'agriculture. Les eurodéputés de la commission de l'Agriculture, qui ne sont pas maîtres du dossier, tentent quand même de faire entendre leur voix pour que l'ensemble du dispositif reste cohérent et n'affecte pas trop le secteur agricole. - © V Marmuse - Caia/Illustration

Maintenant que les commissions du Parlement européen sont parvenues, non sans mal, à se partager le vaste paquet législatif visant à adapter l'UE à ses nouveaux objectifs climatiques, place aux débats. La commission de l'Agriculture (Comagri) a hérité de quatre dossiers sur lesquels elle n'est consultée que pour avis : l'utilisation des terres, le partage de l'effort et le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières dont la commission de l'Environnement a la charge, et la révision de la directive Énergies renouvelables pour laquelle la commission de l'Énergie et des Transports est compétente. « Mais tous ces sujets sont intrinsèquement liés et il faudra veiller à maintenir ce paquet bien ficelé » notamment pour faire valoir les spécificités de l'agriculture, a prévenu le président de la Comagri, Norbert Lins, lors d'un premier débat le 9 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En faisant un don de mille litres, par exemple, un producteur permet de nourrir environ vingt familles pendant un an

explique la fédération des banques alimentaires (premier réseau d’associations d’aide alimentaire).