Le Réveil Lozère 21 octobre 2020 à 09h00 | Par AG

Les eurodéputés veulent faciliter le versement du fonds de relance dès 2021

Les eurodéputés de la commission de l’Agriculture ont adopté leur position sur le versement des 8 milliards d’euros du fonds de relance post-Covid-19 dans le cadre des mesures transitoires pour la Pac : 30 % en 2021 et 70 % en 2022. Une position similaire à celle des États membres. Un compromis entre les deux institutions devrait rapidement être trouvé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les eurodéputés de la commission de l’Agriculture ont adopté leur position sur le versement des 8 milliards d’euros du fonds de relance post-Covid-19 dans le cadre des mesures transitoires pour la Pac : 30 % en 2021 et 70 % en 2022. Une position similaire à celle des États membres. Un compromis entre les deux institutions devrait rapidement être trouvé.
Les eurodéputés de la commission de l’Agriculture ont adopté leur position sur le versement des 8 milliards d’euros du fonds de relance post-Covid-19 dans le cadre des mesures transitoires pour la Pac : 30 % en 2021 et 70 % en 2022. Une position similaire à celle des États membres. Un compromis entre les deux institutions devrait rapidement être trouvé. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

La commission de l’Agriculture du Parlement européen a adopté, le 13 octobre, l’approche proposée par son rapporteur Paolo De Castro (social-démocrate, italien), visant à intégrer dans le règlement sur les mesures transitoires pour la Pac en 2021 et 2022 un article sur le versement des fonds consacrés à l’agriculture dans le Plan de relance de l’économie post-Covid-19 de quelque 8 milliards d’euros. La répartition proposée pour cette somme est la même que celle décidée du côté des États membres sur proposition de la présidence allemande : 2,387 milliards d’euros (prix courants) en 2021 (30 %) et 5,683 milliards en 2022 (70 %). La commission de l’Agriculture précise également qu’au moins 37 % de ces fonds devront concerner des actions liées à l’environnement et au climat. Et au moins 55 % des soutiens devraient viser la création d’entreprises par de jeunes agriculteurs et les investissements dans les exploitations agricoles qui contribuent « à une reprise économique résiliente, durable et numérique, conformément au Pacte vert européen ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.