Le Réveil Lozère 23 octobre 2019 a 10h00 | Par Sébastien Joly

Les femmes se mobilisent contre l’agribashing

À l’initiative de l’association Dfam*, deux cents personnes se sont réunies à Montmarault (03), pour évoquer les stratégies de communication envisageables pour le monde agricole.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Plusieurs centaines de personnes ont participé aux échanges.
Plusieurs centaines de personnes ont participé aux échanges. - © AA03

Née il y a tout juste dix ans, l’association Dfam 03* fédère les six groupements féminins du département de l’Allier. Au cœur des actions menées par Dfam 03, la valorisation du rôle et de la place de la femme, aussi bien au sein de l’exploitation que dans le monde agricole, et, au-delà, dans l’ensemble de la société. L’objectif étant de favoriser le développement rural et le maintien du tissu social.

Tous acteurs d’un mieux vivre ensemble
Chaque année, Dfam 03 mène des actions de sensibilisation, d’information et de formation. La dernière en date a eu lieu la semaine dernière à Montmarault. Après les risques psychosociaux dans le monde agricole, les violences faites aux femmes dans le monde rural, ou bien les spécificités de la famille en agriculture, l’association a tenté de reprendre la main sur la communication. Une démarche soutenue par Michèle Debord, la présidente de Dfam 03 : « On a voulu organiser cette rencontre sous la forme d’un "agri-dating". L’idéal étant d’avoir dans la salle autant d’agriculteurs que de citoyens lambda. On est finalement arrivé à 60 % d’agriculteurs. L’objectif était de renouer le dialogue entre les agriculteurs et le reste de la société qui s’est fortement distendu et qui s’est même transformé en incompréhension, voire en intolérance ».

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1531, du 24 octobre 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.