Le Réveil Lozère 15 avril 2020 à 10h00 | Par Civil 48

Les filières viandes limitent l’impact économique de la crise

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Alors que la semaine pascale s’achève et que les acteurs de la filière s’attendaient à une période catastrophique, les indicateurs économiques reviennent légèrement au vert. Les acteurs de la filière se déclarent soulagés des ventes pendant les fêtes de Pâques. Les indicateurs sont loin d’être tels qu’attendus à cette période mais la catastrophe n’a pas eu lieu : les ventes d’agneau se sont maintenues à un niveau acceptable. Les grandes surfaces estiment que les ventes ont été préservées malgré la conjoncture du moment.
« La communication autour de l’agneau français réalisé par Interbev a bien fonctionné auprès des consommateurs », s’est réjoui Olivier Boulat, président du Civil 48, qui espère que le plan de communication autour du veau, lancé le 14 avril, saura lui aussi toucher les clients.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui