Le Réveil Lozère 09 décembre 2020 a 10h00 | Par AJ

Les fournisseurs de la restauration inquiets

La fermeture prolongée des restaurants pénalise directement leurs fournisseurs qui demandent au gouvernement de nouvelles aides et surtout plus de lisibilité.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La fermeture prolongée des restaurants pénalise directement leurs fournisseurs qui demandent au gouvernement de nouvelles aides et surtout plus de lisibilité.
La fermeture prolongée des restaurants pénalise directement leurs fournisseurs qui demandent au gouvernement de nouvelles aides et surtout plus de lisibilité. - © Émilie Wood/Illustration

« Les entreprises alimentaires fournisseurs du hors domicile ne passeront pas de bonnes fêtes », résume l'Ania (industries agroalimentaires) dans un communiqué du 2 décembre. Face à la fermeture annoncée par le président de la République des restaurants jusqu'au 20 janvier au moins pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, l'association demande « une réponse claire, unique du gouvernement, avec un dispositif lisible des aides qui doit répondre très concrètement aux besoins urgents et spécifiques des entreprises fournisseurs de la CHD (consommation hors domicile) ».
Même son de cloche du côté des coopératives agricoles. « La Coopération agricole tire le signal d'alarme et appelle à un soutien total du gouvernement pour sauver les fournisseurs de la RHD (restauration hors domicile) », indique un communiqué de presse du 27 novembre.
Outre les fermetures administratives, les coopératives craignent que les difficultés économiques auxquelles font face tous les acteurs de ces marchés entraînent « une baisse conséquente de l'approvisionnement en produits français (qualitatifs mais plus coûteux) » ainsi que des demandes par les clients des coopératives « d'une importante baisse des tarifs ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).