Le Réveil Lozère 08 juillet 2020 à 10h00 | Par Rédaction du Réveil Lozère

Les indemnisations de calamité agricoles 2019 ont commencé

En 2019, les exploitations lozériennes ont été touchées par un épisode de grêle en juin, suivi d’un été caniculaire, entraînant des baisses de rendement fourrager. Les dossiers de demande peuvent être déposés auprès de la DDT jusqu’au 31 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2019, les exploitations lozériennes ont été touchées par un épisode de grêle en juin, suivi d’un été caniculaire, entraînant des baisses de rendement fourrager. Les dossiers de demande peuvent être déposés auprès de la DDT jusqu’au 31 juillet.
En 2019, les exploitations lozériennes ont été touchées par un épisode de grêle en juin, suivi d’un été caniculaire, entraînant des baisses de rendement fourrager. Les dossiers de demande peuvent être déposés auprès de la DDT jusqu’au 31 juillet. - © Aurélie Pasquelin

Les deux calamités ont bénéficié d’une demande de reconnaissance de calamité agricole déposée par la préfecture de Lozère, après concertation avec les acteurs de terrain (représentants agricoles et chambre d’agriculture).
En séance le jeudi 7 mai 2020, le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a approuvé ces demandes, pour une partie des territoires. Les exploitants agricoles potentiellement éligibles recevront, pour chacune des calamités agricoles, un courrier leur indiquant les procédures à suivre.
En ce qui concerne l’orage de grêle du 15 juin 2019, l’ensemble des communes fortement touchées ont été reconnues ; tandis qu’une partie seulement des territoires touchés par la sécheresse 2019 ont été validés.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1567, du 9 juillet 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui