Le Réveil Lozère 16 mars 2022 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

Les JA organisent la session ruminants à Montrodat

Du 8 au 10 mars, les JA lozériens ont organisé la session ruminants à Montrodat. L'occasion d'accueillir de jeunes agriculteurs venus de toute la France pour évoquer les problématiques du monde animal.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Hervé Boudon et Guillaume Cabot, vice-président du syndicat national. (© Marion Ghibaudo) Du 8 au 10 mars, les JA lozériens ont organisé la session ruminants à Montrodat. L'occasion d'accueillir de jeunes agriculteurs venus de toute la France pour évoquer les problématiques du monde animal. © Marion Ghibaudo Du 8 au 10 mars, les JA lozériens ont organisé la session ruminants à Montrodat. L'occasion d'accueillir de jeunes agriculteurs venus de toute la France pour évoquer les problématiques du monde animal. © Marion Ghibaudo

« Ces sessions permettent de travailler une thématique » dans tous ses aspects, a décrit Guillaume Cabot, vice-président du syndicat national. Installé en Seine-Maritime sur une exploitation en polyculture élevage en vaches allaitantes, en Gaec avec ses parents, cela fait près de 15 ans qu'il milite auprès du syndicat JA, et près de quatre qu'il a pris des responsabilités au niveau national.
Ces trois jours auront réuni une centaine de jeunes agriculteurs pour réfléchir, notamment, aux enjeux du changement climatique, qui pèsent sur les exploitations, et faire aussi le lien avec les installations de demain. Cette session aura été l'occasion pour les présents de visiter deux fermes : le Gaec des Boulaines et le Gaec Élevage Crueyze-Gerbal, la première en production laitière et la seconde en production allaitante. Et d'écouter les interventions de chercheurs, notamment le météorologue Serge Zaka, ou  l'entreprise de semences RAGT.
De ces trois jours ont émergé des pistes de travail qui seront ensuite présentées en conseil d'administration national, les 23 et 24 mars. « Ce qui est souvent ressorti de ces trois jours a tourné autour de la formation des jeunes, à la fois avant leur installation et pendant leur carrière », a détaillé le vice-président des JA. « Le plus important, pour nous, c'est de ne pas mettre les jeunes en échec après leur entrée dans le milieu agricole », note Guillaume Cabot.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.