Le Réveil Lozère 26 janvier 2022 a 13h00 | Par Marion Ghibaudo

Les Jeunes agriculteurs lozériens en session montagne au Grand-Bornand

Des représentants des Jeunes agriculteurs de Lozère se sont rendus, les 14 et 15 janvier au Grand-Bornand (Haute-Savoie), pour la session montagne, organisée chaque année dans un département différent.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Des représentants des Jeunes agriculteurs de Lozère se sont rendus, les 14 et 15 janvier au Grand-Bornand (Haute-Savoie), pour la session montagne, organisée chaque année dans un département différent.
Des représentants des Jeunes agriculteurs de Lozère se sont rendus, les 14 et 15 janvier au Grand-Bornand (Haute-Savoie), pour la session montagne, organisée chaque année dans un département différent. - © Bruno Compagnon/Archives

Ces trois jours d’échange et d’information entre une quarantaine de représentants des JA venus des différents massifs français, permettent de réfléchir aux questions d’actualité qui touchent les agriculteurs ; parmi eux se trouvaient Hervé Boudon, trésorier des JA Lozère, et Alexis Cabirou, le secrétaire général. « Prédation, loup, Pac ont été au cœur de nos débats », a expliqué Hervé Boudon. « La prédation a occupé une matinée entière de discussions », a souligné ce dernier. Mais ces intenses échanges ont aussi permis aux représentants d’élaborer des propositions sur ce dossier – propositions qui seront ensuite transmises au bureau national.
Cette session a aussi été l’occasion d’aborder les questions de la Pac et de l’ICHN, ou encore de la préservation du foncier de montagne.

La prédation, inquiétude importante chez les JA
« Ces discussions ont été très intéressantes, car l’arc alpin est touché depuis plus longtemps et plus fortement par les attaques de loup », a rappelé le trésorier. Cédric Laboret, le président de la chambre d’agriculture de Savoie Mont-blanc, a affirmé à plusieurs reprises dans la presse « qu’il y a eu près de 500 attaques de loup en 2021 dans le département, près de 300 en Haute-Savoie ». Selon les chiffres fournis par l’administration française, près de 620 loups circulent sur le territoire français, mais ce chiffre officiel est contesté par les éleveurs. En Savoie et Haute-Savoie, les derniers comptages effectués par l’administration évoquent une soixantaine de loups, un chiffre sous-évalué pour les éleveurs. Les méthodes de comptage de la population lupine sont en train d’être réévaluées par l’administration.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).