Le Réveil Lozère 05 juin 2019 a 10h00 | Par FDC 48, AP

Les Lozériens au salon de la chasse de Toulouse

Signature d’une convention pluriannuelle et remise des Trophées chasse et pêche durable étaient au programme du salon de la chasse de Toulouse.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La société de Barjac a reçu un Trophée chasse et pêche durable - Sud de France.
La société de Barjac a reçu un Trophée chasse et pêche durable - Sud de France. - © FDC

Le salon de la chasse de Toulouse est toujours un évènement important sur la région. Cette année, à l’occasion de cet évènement, les Trophées chasse et pêche durable – Sud de France, pour l’année 2018, ont été remis aux sociétés lozériennes de chasse de Barjac et de pêche de Grandrieu, pour leurs actions de suivis des populations animales, de sensibilisation à la nature et d’aménagements d’habitats.

Une mise en avant des sociétés de chasse lozériennes qui a été complété, au niveau régional, par la signature le 24 mai, d’une convention pluriannuelle d’objectifs entre Carole Delga, présidente de la Région, Serge Casteran, président de la fédération régional des chasseurs d’Occitanie et Norbert Delphin, président de l’association régionale des fédérations de pêche et de protection du millieu aquatique d’Occitanie.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1513, du 6 juin 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.