Le Réveil Lozère 16 mars 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Les Lozériens se distinguent au concours des miels de France

Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes de miel, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Et ont obtenu une dizaine de médailles dans quatre catégories.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes de miel, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Et ont obtenu une dizaine de médailles dans quatre catégories.
Malgré une année 2021 catastrophique pour les récoltes de miel, les apiculteurs lozériens ont tenu à être présents lors du concours des miels de France, qui s’est déroulé le 8 mars à la mairie de Saint-Mandé. Et ont obtenu une dizaine de médailles dans quatre catégories. - © Atelier 120

Au palmarès, les apiculteurs lozériens empochent donc quatre médailles d’or, quatre médailles d’argent, et deux médailles de bronze. « Une très belle conclusion à ce concours », se félicite Henri Clément, président du syndicat apicole lozérien Terres de miel, puisque les apiculteurs du département repartent avec près d’un tiers des médailles attribuées. Pour Henri Clément, « ces médailles récompensent le professionnalisme, le savoir-faire des apiculteurs du département malgré des conditions climatiques détestables, et ont distingué l’excellence et la diversité des miels présentés. C’est donc une véritable reconnaissance pour les apiculteurs locaux et les miels de Lozère ».
Quelques nouveautés étaient à noter lors de concours 2022 : l’inscription, pour la première fois, d’apiculteurs corses, et l’ouverture de deux nouvelles catégories de produits apicoles : les nougats et les hydromels, où respectivement 17 et 20 échantillons ont pu être comparés. Après deux années où le concours national n’a pu se tenir dans son format habituel (annulé en 2020 et organisé dans un format éclaté en régions en 2021), les retrouvailles entre professionnels du milieu, « ont fait du bien. C’était un bonheur de se retrouver et d’échanger », a pointé le président du syndicat apicole. Ce dernier espère que les conditions sanitaires permettront, en 2022, de retrouver aussi le format départemental de ce concours, une journée attendue avec impatience par les apiculteurs du département et les gourmands

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.