Le Réveil Lozère 16 septembre 2020 à 10h00 | Par AG

Les ministres de l’Agriculture ne sont pas parvenus à un consensus sur le climat

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À l’issue de la réunion « virtuelle » agricole du G20, organisée le 12 septembre par la présidence saoudienne et en présence de l’OMS, de la FAO, de l’OCDE et de l’OMC, les ministres de l’Agriculture n’ont pas réussi à adopter une déclaration commune en raison de l’absence de consensus sur l’accord de Paris, indique dans un communiqué la délégation française. Invité à participer, le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a notamment réaffirmé l’engagement de l’UE pour l’environnement en soulignant qu’« il est essentiel que nous progressions dans la lutte contre le changement climatique à l’avenir ». L’Italie qui assurera la présidence du G20 en 2021, s’est engagée à poursuivre la négociation en vue d’aboutir à une position commune. Par ailleurs, les ministres de l’Agriculture ont réaffirmé à cette occasion leur engagement d’accroître la durabilité de l’agriculture et de réduire les pertes et le gaspillage alimentaire. Tout en confirmant leur détermination à rendre les systèmes agricoles et alimentaires plus résistants et plus efficaces. Enfin, ils ont souligné l’urgence d’assurer la continuité de l’approvisionnement alimentaire, de sauvegarder la sécurité alimentaire et la nutrition, et de garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui