Le Réveil Lozère 04 décembre 2022 a 08h00 | Par AG

Les ministres de l'Agriculture s'inquiètent des nouveaux objectifs proposés

Manque de moyens financiers, accumulation de contraintes, menace pour la sécurité alimentaire. Les ministres de l'Agriculture de l'UE ont de nombreuses craintes quant aux objectifs de la stratégie Biodiversité proposée par la Commission européenne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Virginijus Sinkevi?ius
Virginijus Sinkevi?ius, commissaire européen à l'Environnement.
Virginijus Sinkevi?ius Virginijus Sinkevi?ius, commissaire européen à l'Environnement. - © Claudio Centonze/EC - Audiovisual service

Les ministres de l'Agriculture de l'UE, réunis le 21 novembre à Bruxelles, ont, dans leur grande majorité, exprimé leurs inquiétudes vis-à-vis des propositions de la Commission européenne sur la restauration de la nature. Présenté au mois de juin, le projet prévoit la restauration d'au moins 20 % des écosystèmes terrestres et marins de l'UE d'ici 2030 et de tous les écosystèmes nécessitant d'être restaurés d'ici 2050, dont les écosystèmes agricoles. Pour y parvenir, le texte fixe des objectifs contraignants sur le déclin des pollinisateurs, des populations de papillons et d'oiseaux dans les zones agricoles, le carbone des sols ou encore les caractéristiques paysagères à haute diversité. Chaque État membre devra préparer un plan national de restauration. Mais les ministres estiment que ces dispositions risquent de remettre en cause la sécurité alimentaire de l'UE. « Je regrette l'absence d'engagement clair en faveur d'une agriculture productive alors que la crise actuelle montre que nous en avons besoin », a souligné le ministre autrichien Norbert Totschnig.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.