Le Réveil Lozère 17 octobre 2022 a 12h00 | Par Amandine Priolet

Les oiseaux n'auront plus de secrets pour vous !

Alors que certaines espèces d'oiseaux sont menacées de disparition, « Les Oiseaux en bande dessinée » permet de vulgariser auprès du jeune public, mais pas seulement, les mystères de l'ornithologie.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Alors que certaines espèces d'oiseaux sont menacées de disparition, « Les Oiseaux en bande dessinée » permet de vulgariser auprès du jeune public, mais pas seulement, les mystères de l'ornithologie.
Alors que certaines espèces d'oiseaux sont menacées de disparition, « Les Oiseaux en bande dessinée » permet de vulgariser auprès du jeune public, mais pas seulement, les mystères de l'ornithologie. - © Laurence Boury Clair

« À ce monde qui bat de l'aile, à tous ceux qui perdent des plumes, qui se prennent le bec en se traitant de tous les noms d'oiseaux, lisez cet album. Et prenez-en de la graine. » C'est par ces mots qu'Alain Sirvent, illustrateur pour la série Les Oiseaux en bande dessinée aux éditions Bamboo, a conclu ses dédicaces dans le premier album sorti en 2020. Découvrir les oiseaux, leur environnement, leur nourriture... tel est l'objet de cette série dont le troisième album est sorti fin mars 2022. Lancée en 2020, Les Oiseaux en bande dessinée est l'oeuvre collaborative de Jean-Luc Garréra, scénariste, et Alain Sirvent, dessinateur. Une bande dessinée jeunesse qui a pour but de vulgariser le monde de l'ornithologie. Dans l'esprit cartoon, avec des couleurs vives, les deux créateurs ont souhaité mettre en avant le mode de vie de ces peuples des airs et les menaces auxquelles ils sont confrontés depuis des dizaines d'années. « Les oiseaux sont partout autour de nous », souligne Alain Sirvent, illustrateur de livres pour enfants. « En 2020, 1 482 espèces d'oiseaux (soit 13,5 % des espèces) étaient menacées d'extinction. Rien qu'en France, la population d'oiseaux dans les campagnes s'est réduite d'un tiers en 15 ans », alerte la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.