Le Réveil Lozère 24 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Les Ovinpiades régionales en suspens

Julien Gravejat, Léo Bouquet, Delphine Dallo et Élisa Fievet, élèves au lycée agricole Terre nouvelle, étaient sélectionnés pour se rendre aux épreuves des Ovinpiades régionales.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Julien Gravejat, Léo Bouquet, Delphine Dallo et Élisa Fievet, élèves au lycée agricole Terre nouvelle, étaient sélectionnés pour se rendre aux épreuves des Ovinpiades régionales.
Julien Gravejat, Léo Bouquet, Delphine Dallo et Élisa Fievet, élèves au lycée agricole Terre nouvelle, étaient sélectionnés pour se rendre aux épreuves des Ovinpiades régionales. - © Marion Ghibaudo

Prévues le jeudi 11 mars à Lavaur, les épreuves régionales auraient dû être un moment de fête pour les élèves sélectionnés dans toute l’Occitanie. Jusqu’au dernier moment, élèves et professeurs y ont cru. Mais une décision administrative de dernière minute a obligé les organisateurs à annuler la journée.
« Ce n’est pas fini, promet Nathalie Labonne, enseignante en zootechnie au lycée Terre Nouvelle. Nous sommes en discussion pour savoir si nous pouvons organiser ces Ovinpiades à une date ultérieure ». Cependant, le temps commence à manquer puisque la finale nationale est prévue le 29 avril sur les terres de la Bergerie nationale à Rambouillet. Et que les autres régions en lice ont déjà tenu leurs épreuves régionales.
Pour les quatre élèves, la déception est grande, d’autant plus que Delphine Dallo et Élisa Fievet, en deuxième année de BTS, n’auront pas d’autres chances de participer à ce concours particulier. Julien Gravejat et Léo Bouquet, en première année de BTS, pourront à nouveau entrer dans la compétition l’an prochain. « Participer à ces concours, c’est aussi l’occasion d’apprendre d’autres choses que ce qu’on voit à l’école », pointent les quatre élèves en cœur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.