Le Réveil Lozère 05 février 2022 a 12h00 | Par AG

Les plans stratégiques nationaux commencent à être publiés

La Commission européenne a lancé le 25 janvier une page internet dédiée à la publication des plans stratégiques nationaux de la future Pac.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La Commission européenne a lancé le 25 janvier une page internet dédiée à la publication des plans stratégiques nationaux de la future Pac.
La Commission européenne a lancé le 25 janvier une page internet dédiée à la publication des plans stratégiques nationaux de la future Pac. - © EC – Audiovisual Service – Christophe Licoppe

Les projets de plans de huit pays y sont déjà consultables. Il s’agit de ceux de l’Autriche, du Danemark, de l’Estonie, de la Grèce, de la France, de l’Italie, du Portugal, et de la Suède. Les autres devraient être rendus disponibles au fur et à mesure. Mais, comme le rappelle le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski, la publication de ces plans « reste de la responsabilité des États membres ».
De plus, six États membres, à savoir l’Allemagne, la Belgique, la Bulgarie, la République tchèque, la Roumanie et la Slovaquie, n’ont, par contre, pas encore soumis leurs projets de plans à la Commission. Le nouveau ministre tchèque Zdenek Nekula a déjà déclaré qu’il comptait revoir le projet de plan préparé par son prédécesseur et le remplacer par une proposition plus respectueuse de l’environnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.