Le Réveil Lozère 26 novembre 2022 a 08h00 | Par IL

Les positions françaises à la Cop 27

Agroécologie, sols, respects des engagements climatiques : alors que la Cop 27 se termine, le ministère de l'Agriculture a détaillé pour Agra Presse les principales positions portées par le gouvernement à Sharm-el-Seikh.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture.
Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture. - © Cheick Saidou/Illustration

À la Cop 27, c'est avant tout l'Union européenne qui négocie au nom des États membres. Mais la France s'est également efforcée de porter sa vision tout au long des deux semaines du sommet international se tenant en Égypte. Et alors que la Cop de Sharm-el-Sheikh met pour la première fois l'agriculture au centre des discussions, « la France a résolument fait le choix de l'agro écologie », souligne l'entourage de Marc Fesneau.
De manière générale, « les discussions sectorielles ne sont pas encouragées » dans le cadre de la Convention des Nations-unies pour le climat (CNUCC), rappelle-t-on rue de Varenne. Mais l'agriculture n'est « pas un secteur comme les autres », insiste-t-on, soulignant que cette exception a été officiellement reconnue par l'accord de Paris de 2015. Un texte qui entérine « la priorité fondamentale consistant à protéger la sécurité alimentaire », ainsi que « la vulnérabilité particulière des systèmes de production alimentaire ». Il a cependant fallu attendre 2017, et le lancement du programme de travail dit « de Koronivia », pour qu'un débat plus précis soit lancé sur l'agriculture. Un « signal fort » selon le ministère français de l'Agriculture, et qui aurait même déjà montré des « résultats positifs ». Les réflexions des groupes de travail sur les sols, les nutriments ou l'élevage, ont ainsi selon la Rue de Varene abouti à « des conclusions intermédiaires satisfaisantes [...] qui reconnaissent l'intérêt de nombreuses pratiques de l'agro-écologie ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Je reste persuadée que les cartes sur lesquelles s’appuient l’expertise des prairies ne reflètent pas les pertes réelles de fourrage par la méthode des indices de pousse de l’herbe

a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture, alors que les calamités agricoles 2022 sont en cours de paiement auprès des agriculteurs concernés.