Le Réveil Lozère 25 novembre 2021 a 10h00 | Par Agrapresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Les projets de Bruxelles pour la séquestration de carbone agricole

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Selon un projet de communication sur les « cycles du carbone durable » que devrait dévoiler la Commission européenne le 14 décembre (et qu'Agra Europe s'est procuré), celle-ci souhaiterait que le secteur agricole participe au captage supplémentaire de 42 millions de tonnes d'équivalent CO2 d'ici à 2030. Parmi les actions mises en avant par Bruxelles pour y parvenir dans le domaine agricole : le reboisement ; l'agroforesterie et autres formes d'agriculture mixte ; l'utilisation de cultures dérobées, de cultures de couverture et d'un travail du sol de conservation ; la conversion de terres en jachères ou en prairies permanentes ; et la restauration des tourbières et des zones humides. Bruxelles doit présenter en 2022 une proposition législative sur la certification de l'élimination du carbone afin de permettre aux gestionnaires des terres de vendre des crédits carbone agricole à des acheteurs qui souhaitent réduire leur empreinte climatique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.