Le Réveil Lozère 19 octobre 2022 a 10h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Les récoltes n'ont « jamais été aussi hétéroclites » qu'en 2022

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les récoltes de miel, chiffrées « entre 12 et 14 000 tonnes » cette année, n'ont « jamais été aussi hétéroclites », a indiqué le 10 octobre l'Unaf (apiculteurs), mettant en cause la sécheresse. La situation dans les Landes est très mauvaise où les miellées de bourdaine et de bruyère sont « inexistantes ». Dans l'Est, les récoltes de miel de forêt sont « trop souvent faibles ». De « très belles récoltes » sont signalées dans les zones de luzerne ou de sainfoin, celles de colza sont « plutôt bonnes dans la plupart des régions ». Celles d'acacia apparaissent soit « excellentes », soit « inexistantes » comme dans le Sud-Ouest frappé par le gel. Dans le Sud, les récoltes précoces de romarin, thym ou garrigue sont « plus que médiocres ». Le Sud-Est connaît une récolte de miel de lavande « très décevante ». Les récoltes de miel de châtaignier sont « partout médiocres ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.