Le Réveil Lozère 04 décembre 2019 a 09h00 | Par Amandine Priolet

Les refus, une optimisation à gérer

Au pâturage comme à l’auge, certaines plantes dites disponibles ne sont pas consommées par le troupeau. On parle alors de refus dans l’alimentation des ruminants. Certains éleveurs ont des techniques pour les valoriser ou les maîtriser et ainsi en réduire la capacité. C’est le cas du Gaec La Jersiaise des Combes, à Châteaudouble, dans la Drôme.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Thomas et Marie Richaud du Gaec La Jersiaise des Combes élèvent 70 vaches laitières de race jersiaise. Une race qui valorise bien les fourrages et limite ainsi les refus.
Thomas et Marie Richaud du Gaec La Jersiaise des Combes élèvent 70 vaches laitières de race jersiaise. Une race qui valorise bien les fourrages et limite ainsi les refus. - © AP

À Châteaudouble dans la Drôme, le Gaec La Jersiaise des Combes élève soixante-dix vaches laitières de race jersiaise, en agriculture biologique. Réputée pour son petit gabarit, la Jersiaise produit un lait en moins grande quantité mais avec une qualité gustative plus riche. Sa capacité à valoriser les fourrages limite les refus.
Cette souplesse facilite la vie d’éleveur de Thomas Richaud, l’un des associés du Gaec : « Pour l’alimentation du troupeau, nous réalisons toute l’année un mélange céréales et luzerne grâce à une mélangeuse agricole. Cela permet non seulement de rendre la ration homogène, avec des aliments de nature différente, mais aussi d’éviter la sélection lors de la consommation. Cela sert également à rendre les fourrages plus ingestibles et ainsi mieux les valoriser. »
Pour le Gaec, ce système de mélangeuse apporte aussi la possibilité de valoriser les matières premières produites sur l’exploitation. Car 150 hectares d’orge, de maïs et de luzerne sont cultivés par les trois associés afin d’être en parfaite autonomie quant à l’alimentation des animaux.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1537, du 05 décembre 2019, en page 10, dans le dossier Alimentation animale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Dès son lancement, saisissez-vous de ce droit au bon diagnostic carbone ! Prouvez que vous incarnez l’avenir et pouvez faire encore mieux !

Appelle Samuel Vandaele, président des JA, et cité dans un communiqué publié par le syndicat, qui salue le lancement de l’aide pour réaliser un bilan carbone réservée à tous les agriculteurs install&