Le Réveil Lozère 27 mai 2020 à 09h00 | Par Mélodie Comte

Les règles d’or de la salle de traite

La fonctionnalité et le confort de la salle de traite doivent primer lors du choix de l’outil et avant son installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La fonctionnalité et le confort de la salle de traite doivent primer lors du choix de l’outil et avant son installation.
La fonctionnalité et le confort de la salle de traite doivent primer lors du choix de l’outil et avant son installation. - © JC Gutner - Illustration

La salle de traite est utilisée en moyenne plus de 1 000 heures par an. Si elle n’est pas automatisée, c’est l’outil le plus manipulé par le producteur, bien avant son tracteur. Le choix du type de salle de traite et de ses équipements doit être « mûrement réfléchi ». Dans le cas contraire, la moindre erreur peut transformer l’endroit en une salle de torture. Éliane Teissandier, conseillère bâtiment à l’EDE du Puy-de-Dôme rappelle les règles d’or d’une salle de traite fonctionnelle et confortable. Elle insiste d’ailleurs sur un point : « parfois il vaut mieux laisser de côté les gadgets inutiles et privilégier le confort ».

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1562, du 28 mai 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui