Le Réveil Lozère 17 février 2021 a 13h00 | Par AJ

Les restaurants limitent les dégâts grâce au drive et à la livraison

Débouché rudement mis à mal par la crise sanitaire, le secteur de la restauration hors domicile voit son chiffre d’affaires amputé de plus d’un tiers en 2020.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Débouché rudement mis à mal par la crise sanitaire, le secteur de la restauration hors domicile voit son chiffre d’affaires amputé de plus d’un tiers en 2020.
Débouché rudement mis à mal par la crise sanitaire, le secteur de la restauration hors domicile voit son chiffre d’affaires amputé de plus d’un tiers en 2020. - © Mairon Ghibaudo/Illustration

Selon une étude publiée le 9 février par NPD Group, spécialiste en études de marché, la restauration hors domicile hexagonale essuie une perte de chiffre d’affaires (CA) de 38 % sur l’année 2020, à 35,6 milliards d’euros, et une perte de fréquentation de 35 % par rapport à 2019.
Le rythme de cette décroissance a beaucoup évolué au cours de l’année. Lors du premier confinement en avril-mai, les visites en restauration hors domicile (RHD) se sont effondrées de 71 %. Entre juin et octobre, le recul des visites a été circonscrit à 28 %. « L’anticipation du deuxième confinement a toutefois permis aux professionnels de s’adapter afin de limiter les dégâts », analyse NDP Group. La baisse de fréquentation a en effet été de 43 % sur la période de novembre et décembre, soit un recul bien moins important que lors de la première période de fermeture.
Dans le détail, le circuit le plus touché est celui de la restauration à table qui a perdu la moitié de son CA. La restauration rapide a mieux résisté, perdant 25 % de son CA. Elle gagne même sept points de part de marché, grignotant progressivement le marché de la restauration à table, des cantines d’entreprise et de la restauration de loisirs et de transports.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Cela reste une proposition, qui doit être validée politiquement et budgétairement. Mais nous espérons qu’un arrêté pourra être publié au cours de la campagne qui s’ouvre

détaille Claude Font, qui avait suggéré début avril de fonder les critères du cercle zéro sur les attaques par massif.