Le Réveil Lozère 07 novembre 2017 a 08h00 | Par Sophie Chatenet

Les sommeliers recrutent des jeunes pousses

L’Union de la Sommellerie française a fait escale en Auvergne en début de semaine dans le cadre de son assemblée générale. L’occasion d’interroger son président, Philippe Faure-Brac sur un métier qui entend séduire les jeunes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du Monde 1992, et meilleur ouvrier de France Honoris Causa 2015.
Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du Monde 1992, et meilleur ouvrier de France Honoris Causa 2015. - © Sophie Chatenet

Combien de professionnels rassemble l’Union nationale de la sommellerie ?
Créée en 1970 sous l’impulsion de Louis Lebail, l’Union fédère vingt associations régionales issues de tout l’hexagone et de Monaco. Nous comptons actuellement 1 300 membres, qui sont tous des ambassadeurs du vin et de la table. Ils ont à cœur de valoriser la profession de sommelier, d’encourager la formation des jeunes en partenariat avec l’Éducation nationale.

Le métier de sommelier attire-t-il toujours ?
Notre métier ce sont les boissons du monde, pas seulement le vin. En cela, nous disposons d’un formidable champ d’investigation. Mais force est de constater que cela ne suffit pas pour attirer des jeunes. La cuisine en général a actuellement le vent en poupe mais les élèves ne pensent pas spontanément à la sommellerie. Il y a pourtant des opportunités de carrières très intéressantes. En raison de la communication très encadrée autour des vins et des spiritueux (Loi Evin), nos faisceaux sont relativement limités. Néanmoins, nous multiplions les rendez-vous dans les écoles hôtelières pour sensibiliser les jeunes. À ce titre, nous venons de créer un support vidéo en forme de fil rouge sur notre métier visible dans tous les établissements.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1433, du 9 novembre 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Je reste persuadée que les cartes sur lesquelles s’appuient l’expertise des prairies ne reflètent pas les pertes réelles de fourrage par la méthode des indices de pousse de l’herbe

a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture, alors que les calamités agricoles 2022 sont en cours de paiement auprès des agriculteurs concernés.