Le Réveil Lozère 10 février 2021 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère

Les techniques de parcours dans la conduite du troupeau

Les parcours, dans la conduite des troupeaux, notamment en zone montagneuse, ne sont pas toujours pensés pour être valorisés correctement dans la conduite du troupeau.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les parcours, dans la conduite des troupeaux, notamment en zone montagneuse, ne sont pas toujours pensés pour être valorisés correctement dans la conduite du troupeau.
Les parcours, dans la conduite des troupeaux, notamment en zone montagneuse, ne sont pas toujours pensés pour être valorisés correctement dans la conduite du troupeau. - © Émilie Wood/Illustration

Bien maîtrisés, les parcours, ces surfaces à végétation naturelle, peuvent apporter une vraie plus-value à l’alimentation des troupeaux. « On peut relever dans un premier temps que plus les surfaces sont productives (prairies, pelouses riches), plus le pâturage pourra et devra tourner rapidement », souligne Catherine Rocher de la chambre d’agriculture de Lozère.
Pour être valorisés, les parcours doivent être pensés de façon individuelle : « il y a des techniques relatives aux parcours où les repères techniques ne sont pas les mêmes : date et sommes de température sont décalées, par exemple », souligne Catherine Rocher.
Connaissance de la diversité des plantes, capacité à digérer la fibre, savoir-faire pour gérer les toxines, assurance des aplombs pour pâturer dans les pentes, perte et reprise d’état font partie des techniques que les éleveurs doivent développer s’ils souhaitent utiliser leurs parcours au mieux.
« Par exemple, un pâturage sur une période plus longue est possible sur les surfaces moins productives, et que l’on vient prélever plus tard dans la saison, en stock sur pied et avec des animaux à besoins plus faibles », note Catherine Rocher.
Cependant, pour ne pas épuiser cette ressource naturelle, elle doit être gérée correctement : période et durée de pâturage ainsi que chargements instantanés doivent être surveillés pour que les animaux en profitent au mieux, suivant leurs besoins alimentaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Il est aujourd’hui urgent de prioriser les investissements pour restaurer notre capacité productive, incluant les activités agricoles et agroalimentaires

défend Dominique Chargé, président de la coopération agricole.