Le Réveil Lozère 07 octobre 2020 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Les toqués du cèpe sous la pluie

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Bilan mitigé pour cette 12e édition du festival Les toqués du cèpe, fête de l’Abeille et de la Nature, qui s’est déroulée à Mende : alors que la pluie a été l’invitée d’honneur de la fin de la semaine, les promenades et sorties prévues pour le festival se sont faites en petit comité.
Cèpes, bolets et autres champignons des forêts lozériennes ont fait saliver curieux et connaisseurs, dans les rues de Mende et à la Halle au blé. Le vendredi 2 octobre, différentes classes ont pu bénéficier de conseils et d’ateliers ludiques, notamment autour de l’abeille et du miel. À cette occasion, une mallette pédagogique a été remise aux élèves, pour qu’ils puissent s’occuper de ruches.
Au programme de ces deux jours de fête : un marché de produits du terroir, des cueillettes guidées de champignons autour de Charpal, démonstration d’extraction de miel, des ateliers de cuisine, des ateliers de boulangerie, des visites guidées gourmandes, une omelette géante, des repas à thème dans les restaurants participants, des spectacles et une bodega musicale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression