Le Réveil Lozère 11 janvier 2023 a 11h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Les TPE ne paieront pas plus de 280 EUR par MWh sur l'année

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les TPE (moins de dix salariés et chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros) vont bénéficier d'un tarif garanti de l'électricité, fixé à 280 EUR par mégawattheure (MWh) en moyenne sur l'année 2023, a annoncé le gouvernement, le 6 janvier, à l'issue d'une réunion avec les fournisseurs. Ce tarif garanti, applicable dès la facture de janvier 2023, sera accessible aux TPE qui ont renouvelé leur contrat de fourniture d'électricité à partir du second semestre 2022 et qui ne bénéficient pas du tarif de vente réglementé et donc du « bouclier énergétique », soit 600 000 entreprises sur les 2,1 millions de TPE. Les entreprises qui souhaitent en bénéficier devront se signaler auprès de leur fournisseur d'électricité en remplissant un formulaire disponible sur le site des impôts et ceux des fournisseurs. L'aide est ouverte jusqu'au 31 décembre 2023. « Les entreprises agricoles sont éligibles à toutes les aides mises en place. Ces aides ne sont pas forcément encore toutes visibles parce qu'elles ne sont pas encore toutes appliquées », répond le ministre de l'Économie Bruno Le Maire aux inquiétudes du monde agricole. Le gouvernement n'envisage pas de mesure sectorielle. « S'il y a des cas aberrants, nous les traiterons ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.