Le Réveil Lozère 17 juin 2021 a 14h00 | Par AG

Les Vingt-sept à Lisbonne pour préparer la discussion finale

La réunion informelle des ministres de l’Agriculture de l’UE à Lisbonne devait être l’occasion de célébrer la conclusion des négociations sur la Pac. Avec l’échec des pourparlers fin mai, les Vingt-sept vont finalement devoir prolonger leurs discussions pour proposer un compromis qui satisfasse le Parlement européen.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Charles Michel, le président du conseil Européen.
Charles Michel, le président du conseil Européen. - © European Union – Dario Pignatelli

La réunion informelle des ministres de l’Agriculture des Vingt-sept, prévue les 14 et 15 juin à Lisbonne, reste officiellement consacrée aux « systèmes alimentaires, à l’innovation et à la gestion des ressources naturelles », malgré l’échec des négociations sur la future Pac fin mai. Par contre, en coulisses, les discussions porteront, à n’en pas douter, sur cette réforme de la Pac. Les experts nationaux du comité spécial Agriculture tenteront une nouvelle fois, en marge de la réunion de leurs ministres, de finaliser un compromis qui puisse satisfaire le Parlement sur les derniers points problématiques des pourparlers qui sont toujours les mêmes : fonds réservés aux mesures environnementales (éco-régimes et 2e pilier), intégration ou non des objectifs du Green Deal dans la Pac, conditionnalité, normes sociales, redistribution des aides, soutiens couplés, financement de la réserve de crise et résidus de pesticides dans les produits importés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).