Le Réveil Lozère 23 juillet 2022 a 12h00 | Par Pierrick Bourgault

Lin, l'indétrônable culture

Le climat normand est idéal pour la culture de lin, plante aux nombreux usages, exportée à 80 %. Une filière européenne de transformation subsiste cependant et un atelier de sacs se développe même en Occitanie.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le climat normand est idéal pour la culture de lin, plante aux nombreux usages, exportée à 80 %. Une filière européenne de transformation subsiste cependant et un atelier de sacs se développe même en Occitanie.
Le climat normand est idéal pour la culture de lin, plante aux nombreux usages, exportée à 80 %. Une filière européenne de transformation subsiste cependant et un atelier de sacs se développe même en Occitanie. - © Pierrick Bourgault

Dans le lin, tout est bon : la fibre bien sûr, pour tisser des textiles naturels prisés dans l'habillement et la décoration ; la graine comestible, riche en oméga-3 et aux vertus cosmétiques ; l'huile de lin pour entretenir le bois à l'intérieur et l'extérieur. Les sous-produits servent dans de nombreux matériaux, jusqu'au papier des dollars américains. Bhallot, jeune entreprise des Pyrénées-Orientales lance une gamme de sacs « éthiques et écoresponsables, fabriqués localement à partir de lin cultivé en France » comme le précise Jean-Baptiste Astau, son fondateur. « Il est difficile de trouver un tissu imperméable, à part le plastique qui n'est ni écologique, ni local, ni vraiment recyclable. C'est pourquoi nous utilisons la toile de lin, imprégnée et solidifiée à l'huile de lin. On travaille ensuite le tissu avec des machines de maroquinerie. » Lancé en 2017, cet atelier artisanal situé près de Perpignan crée et coud une gamme de sacs et des espadrilles made in France. La vente directe sur Internet évite les marges d'un distributeur et autorise des prix abordables, à partir de 25 EUR la trousse et 55 EUR le sac à dos.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.