Le Réveil Lozère 25 février 2022 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère d'après communiqué

Loi sur la gestion des risques en passe d’être adoptée

Sénateurs et députés sont parvenus à un accord en commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de loi portant sur la gestion des risques climatiques en agriculture.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Sénateurs et députés sont parvenus à un accord en commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de loi portant sur la gestion des risques climatiques en agriculture.
Sénateurs et députés sont parvenus à un accord en commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de loi portant sur la gestion des risques climatiques en agriculture. - © Benjamin Dupuis

Réunis en commission mixte paritaire (CMP) le 16 février, députés et sénateurs sont parvenus à un accord sur le projet de loi portant sur la gestion des risques climatiques en agriculture. Le texte issu de la CMP doit être adopté définitivement les 22 et 24 février par le Parlement, pour une promulgation espérée avant, ou pendant le Salon de l’agriculture, selon nos confrères d’AgraPresse.
Concrètement, lors de cette commission mixte, la chambre haute a obtenu que les modalités techniques (taux, seuils) soient fixées sur plusieurs années. Les parlementaires sont tombés d’accord sur une période de trois ans, comme souhaité par le gouvernement, et non cinq comme proposé par le Sénat. Les sénateurs ont également obtenu l’inscription d’objectifs portant sur la dépense publique (600 millions d’euros par an). Fruit de nombreuses négociations, un rapport annexé au projet de loi mentionne également des objectifs concernant certaines modalités techniques : franchise à 20 %, subvention des primes d’assurance à 70 %, seuil de déclenchement de l’intervention publique à 30 % pour les productions où l’assurance est peu développée (ex. prairies et arboriculture) et à 50 % pour les autres.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.