Le Réveil Lozère 09 novembre 2021 a 11h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Londres estime que les propositions de l'UE ne « vont pas assez loin »

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Alors que le ministre britannique du Brexit, David Frost, avait reconnu les efforts de l'UE à la suite de la publication des ajustements techniques pour faciliter la mise en oeuvre du protocole nord-irlandais, il a estimé le 25 octobre, après une première phase de pourparlers, que « ces propositions ne vont pas encore assez loin ». Selon lui, « elles ne permettraient pas de réaliser le genre de libéralisation ambitieuse des échanges entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du nord que nous souhaitons ». Au regard des éléments mis sur la table par Bruxelles, David Frost indique que « les écarts avec l'UE restent importants, il y a encore beaucoup de travail à faire », d'ici le mois de décembre, délai proposé par ce dernier pour trouver une solution. De son côté, le vice-président de la Commission européenne, Maroc Sefcovic, a appelé le 31 octobre, le Royaume-Uni à faire attention « à ne pas s'engager sur la voie de la confrontation » tout en l'exhortant à « reconsidérer les propositions de l'UE visant à réduire les contrôles sur les marchandises britanniques entrant en Irlande du Nord ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.