Le Réveil Lozère 27 octobre 2021 a 12h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Londres reconnaît les efforts de l'UE

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Suite à la publication le 13 octobre des ajustements techniques de l'UE pour faciliter la mise en oeuvre du protocole nord-irlandais, le ministre du Brexit David Frost a reconnu « les efforts déployés par la Commission européenne » tout en soulignant qu'« il était temps maintenant d'en discuter de manière constructive et dans un esprit positif ». Dans le cadre de son entrevue avec le vice-président de la Commission européenne, Maro? ?efcovic le 15 octobre, à Bruxelles, Lord Frost a réaffirmé toutefois « la nécessité d'apporter des changements importants aux dispositions actuelles, notamment en matière de gouvernance ». De son côté, la Commission européenne s'est félicitée dans un communiqué publié le 18 octobre que « les deux parties aient convenu de s'engager de manière intensive et constructive au niveau des experts et au niveau politique, avec une série de réunions prévues cette semaine à Bruxelles ». Et d'indiquer que « l'UE cherche à se concentrer sur les domaines qui comptent le plus pour les citoyens et les entreprises d'Irlande du nord, et sur lesquels nous pouvons trouver un terrain d'entente ». « Des solutions conjointes rapides apporteraient la stabilité, la certitude et la prévisibilité que l'Irlande du nord mérite, en protégeant finalement l'accord du Vendredi saint (Belfast) dans toutes ses dimensions », assure l'exécutif européen.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.