Le Réveil Lozère 10 juin 2020 a 10h00 | Par Caf Loups

Loups : à quand la fin du calvaire ?

Le groupe national loup qui s’est tenu à Lyon ce 8 juin confirme les inquiétudes du CAF loup*.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le groupe national loup qui s’est tenu à Lyon ce 8 juin confirme les inquiétudes du CAF loup*.
Le groupe national loup qui s’est tenu à Lyon ce 8 juin confirme les inquiétudes du CAF loup*. - © D. Hommel – Parlement européen

La population de loups ne cesse d’augmenter avec 580 loups (contre 530 loups l’hiver précédent), de s’étendre sur le territoire et d’attaquer toujours plus d’animaux. Ce comptage est vraisemblablement en dessous de la réalité. En effet, la pression de prédation est plus forte et lourde de conséquences pour les éleveurs. Ces derniers sont dépassés par ces attaques à répétition, la lourdeur administrative qui en découle, les retards de paiements observés pour le financement des moyens de protection et les indemnisations des dommages ainsi que l’absence de reconnaissance du problème de fond.
En décembre 2019, le Conseil d’État a émis une décision selon laquelle il ne sera plus possible pour les éleveurs de défendre leurs troupeaux une fois le plafond de prélèvement atteint. Pour le CAF loup, cette situation est inenvisageable. Ainsi, il a demandé l’augmentation des plafonds de prélèvement par palier de 2%. C’est chose faite ! De la même manière, afin de simplifier les démarches administratives, le CAF a proposé la mise en place d’un dossier unique, liant mesures de protection et autorisations de tirs de défense, une demande acceptée qui commence à être mise en œuvre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression