Le Réveil Lozère 22 décembre 2021 a 11h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Manifestation le 23 décembre contre l'obligation de contractualiser

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Sous le slogan « Agriculteurs et négociants solidaires », un collectif informel et asyndical appelle à manifester jeudi 23 décembre contre la contractualisation obligatoire, qui s'appliquera le 1er janvier 2022 à certaines catégories de bovins viande (jeunes bovins, génisses et vaches allaitantes). « Agriculteurs et négociants doivent rester libres de leurs choix et de leur liberté de commercer », indique un communiqué du 16 décembre. Selon le collectif - qui a lancé en parallèle une pétition en ligne -, « la contractualisation doit demeurer un acte volontaire. Notre filière est d'une telle complexité que nous ne pouvons pas nous engager sur la contractualisation. » « Il n'y aura plus de concurrence, plus de négociants indépendants », craint l'éleveur Patrice Albespy, l'un des porte-parole du collectif, dans un entretien à Agra Presse. Selon lui, « beaucoup d'éleveurs ne sont pas au courant qu'ils doivent proposer des contrats au 1er janvier ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.