Le Réveil Lozère 22 juin 2022 a 15h00 | Par Sophie Chatenet

Menace sur la souveraineté alimentaire

Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille.
Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille. - © SC

Cet éleveur de volailles fait appel régulièrement à des salariés pour charger ses poulets, et depuis des mois, il ne trouve plus assez d'attrapeurs pour remplir la mission, malgré la constitution d'un groupement d'employeurs. Ces arboriculteurs, faute de bras suffisants pour cueillir leurs fruits, vont assister, impuissants, au pourrissement d'une partie de leur récolte sur l'arbre... C'est un recrutement pour des postes en maraîchage envoyé à 2 000 candidats qui se soldent par 34 candidatures dont seulement 7 iront au bout. Ces exemples se multiplient aux quatre coins du pays, n'épargnant aucun secteur. Le monde agricole assiste à la fuite de ses bras et de ses cerveaux, depuis quelques années déjà. La crise du Covid semble avoir amplifié le phénomène qu'ont tenté de décrypter les acteurs du secteur, réunis depuis 2019 autour du comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette structure qui s'appuie sur une représentation paritaire entre employeurs et salariés (Commission paritaire régionale de l'emploi : CPRE) et associe la Région, l'État, la direction régionale de l'emploi, la Draaf à travers le service formation et développement, s'est depuis un an mis en ordre de marche pour co-construire un projet clair et efficace pour stopper l'hémorragie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).